N° du set60191
FranchiseCity
CollectionArctique 2018
Nb de pièces70
Nb de minifig.3
Age conseillé5+
Prix max. (2019)9.99€

Fièrement juché sur mon fauteuil, acheté à vil prix chez un marchand du bout de l’avenue, j’appuie et rappuie sans cesse sur la touche Retour Arrière de mon clavier. Argh. Colère et Désespoir. Il n’y a rien, rien qui ne trouve grâce à mon cœur dans ces vaines tentatives d’introduction. Le rêve est pourtant là, palpable, celui de l’accroche parfaite qui arrive sans effort à concilier ma légendaire retenue et mon gout du mot d’esprit de haute volée. Mais rien n’y fait, c’est Retour Arrière sur Retour Arrière. Diantre ! Comment être magnifique dans le verbe quand l’action ne traduit que le simple fait d’assembler les unes sur les autres des petites briques en plastique ? Vaste question.

Enfin que cela ne nous détourne pas de notre mission, en tout cas de la mienne, qui est d’éplucher un peu le catalogue Lego City. Ça y est le mot est lâché, nous allons cette fois partir sur le set 60191 dit des « Explorateurs de l’Arctique », et voir ce que cette petite boîte nous réserve (des briques ? une créatures venue d’une dimension non-euclidienne ? Qui sait ?).

Ah ben non, nulle créature des Abysses, mais une boîte bien large pour si peu de pièces.

– Le montage –

Qu’on se le dise tout de suite, si le set 60190 comportait peu de pièces mais une construction plutôt satisfaisante pour un prix très léger, ici point de construction plus complexe. Non. Le prix de cette boîte ne se justifie que dans la présence de 3 mini-figurines, et d’un Husky. Alors je sais que je suis un peu rabat-joie là dessus, beaucoup de collectionneurs Lego adorent avoir des mini-figurines (surtout que sur ce set, leur prix n’est pas le plus élevé à l’unité que j’ai pu croiser) plein leurs étagères. Certes. Seulement bien que j’apprécie la présence de ces dernières (notamment dès qu’on est amené à jouer avec ses enfants), Lego contre-balance ça par une présence diminuée (et logique) de briques et surtout de construction, ce qui me chagrine toujours un peu.

Enfin bon ne boudons pas non plus notre plaisir de l’unboxing et regardons de plus près le bordel. Sur ce coup là Lego nous amène vers ce qui sera désormais le cœur ludique de cette collection arctique : La découpe de la glace pour en libérer divers animaux prisonniers de celle-ci depuis des temps immémoriaux.

Je voudrais me moquer du fait que Lego explique tout dans le fonctionnement de son jouet, et ce jusqu’au fait de déboiter la brique retenant l’échantillon à récupérer, mais en fait c’est tellement didactique et bien fait que non. Les livrets sont impeccablement précis.

Je ne m’attarderai pas vraiment sur le montage en lui-même car il est extrêmement simple comme vous pourrez le constater dans la petite vidéo ci-après, voir même plus simple que le 60190 (un comble !), pour parler plus en détail de l’univers Arctique et les interactions ludiques. Montre en main, et sans à avoir à prendre cela en photo à chaque étape, en cinq minutes c’est plié. Un peu décevant pour le papa trentenaire, mais un vrai plus si le but est de jouer avec ses enfants dont la patience est parfois limitée.

Bon ça bouge un peu, la balance des blancs est toujours aussi cradingue, mais c’est mieux que la fois dernière ! On s’améliore !

– Interactions et Univers –

Avec l’arrivée d’animaux et surtout de la brique transparente tampographiée d’une libellule congelée dans la glace, c’est parti pour le début de l’aventure. Les personnages sont une équipe formée d’une cheffe d’équipe, d’un pilote a l’air goguenard, et d’un civil (reconnaissable avec son habit rouge) plus précisément un journaliste. Le chien sert certainement à accompagner le civil vu qu’il y en a un qui accompagnera chaque civil de chaque set.

La petite équipe vient de découvrir un affleurement rocheux particulier.

Tout l’intérêt de ce petit bout de rocher et de glace est ce qu’il renferme à l’intérieur, dans un bloc spécialement conçu pour être facilement montable et démontable avec une pression légère. Cela permet de libérer une libellule (enfin libérer le terme est exagéré … bon elle est morte depuis longtemps, et elle attend là, raide comme un poisson pané congelé mais bon) qui ira tranquillement reposer dans une petite caisse avant d’être amenée à la base pour analyse. Enfin en tout cas chez moi c’est l’histoire qu’on raconte. Vous faites ce que vous voulez avec les vôtres de libellules, cela ne me regarde pas !

*Bz Bzzzz Bzzzzzzzzzz* « Ahem, cheffe vous coupez à coté là ! »
« Oh la belle bleue !
– Zyva, faut que je la tweete, j’prend une tof !
– Heu … vous êtes vraiment journaliste ?

– Conclusion –

Bien que peu cher vu le nombre de mini-figurines et le nombre raisonnable de pièces (mouais ‘fin en même temps je dis ça et il y a pièces et pièces … une 1×1 45° ce n’est pas une bonne vieille brique 2×4), il n’y a pas de montage intéressant, pas tellement d’interactions au-delà de l’ouverture du bloc de glace, qui, passé deux trois utilisations manque un peu de panache, car le tout est clairement focalisé sur les mini-figurines. J’imagine que beaucoup apprécient, mais cela me laisse un peu sur ma faim, car le véhicule à chenille présent dans le set n’est vraiment là que pour la déco, pas pour le plaisir de la construction.

« J’aurai vraiment dut partir avec ma carte mémoire, mais on va rien dire… »

Ce set des Explorateurs de l’Arctique mérite le détour si vous vous intéressez aux mini-figurines Lego, et que la présence d’un chien en plus vous botte pour les ajouter à vos histoire, surtout que pour 10 euroboules ce n’est ni la ruine, ni un mauvais deal, mais si comme moi ce qui vous intéresse c’est la construction, vous pouvez passer votre chemin et aller voir ce qui se passe dans les autres sets de la gamme Arctique.