Catégorie : Coups de coeur

60224 – La mission d’entretien du satellite

Trouloulou, je sais. Je sais. Je sais. Ça fait un sacré bail depuis le dernier article ! Mais voyez vous je me suis mis en tête de transformer ce que je faisais en une magnifique chaîne YouTube. Je me suis alors mis à rêver et ce de plus en plus grand. J’ai donc fait beaucoup de tests, acheté pas mal de pièces pour faire de beaux décors, etc. Et il s’avère qu’en fin de compte je me suis rendu compte que j’étais aussi et avant tout le père de deux enfants avec tout ce que ça compte comme absence de temps libre, et qu’il me fallait donc devenir stratégique et de rabaisser un chouillas mes envies plutôt que de me retrouver face à un travail qui ne sera jamais achevé et qui au final me fera complétement arrêté.

Lire la suiteVoir 6 Commentaires

60195 – La base arctique d’exploration mobile

Dans le Nord, le vrai, le froid n’est pas quelque chose qu’on prend à la légère. Ah ça non ! Il y a des nuances, des subtilités dans le froid, qu’on ne découvre qu’après avoir tenu les engelures à distance tout en espérant que la tente ne soit pas défaite par le souffle glacé des bourrasques arctiques. Tous les Mike Horn de la planète savent qu’il ne faut pas défier la nature dans les contrées glacées où seule la camaraderie et la chaleur humaine peuvent sauver d’une mort certaine les âmes en détresse. Dans le Nord il y a tellement de manière de mourir qu’on ne les compte plus, et ce malgré qu’ici bas, nous avons la chance que les morts-vivants que l’on rencontre dans les séries à succès n’existent pas en dehors de l’hémicycle … Mais le Nord n’en a pas besoin. Non, il est la mort à lui seul, il est l’ultime défi et l’ultime voyage pour l’aventurier. Il est aussi une terre riche en ressources comme le bon pétrole des familles que des hommes, à peine plus scrupuleux que le renard face à une poule unijambiste, vont s’empresser de piller, au cas où, on ne sait jamais, foutu pour foutu, autant niquer la planète de haut en bas. Soyons rassurés, Lego n’est pas de ceux-là, et face à l’angoisse générée par les foreurs de permafrost, c’est la science et la recherche qui sont encore et toujours mises à l’honneur chez nos petits bonshommes en plastique. Ça et les gros véhicules qui tournent au gazole et qui driftent sur la banquise.

Lire la suiteCommenter

31050 – Le Comptoir « Deli »

On rêve tous, je pense, de construire une petite baraque de nos petits doigts boudinés. On se dit « Peuchère (car pour l’occasion on sera marseillais), j’aimerais bien, moi, me construire un palais sur la Canebière, con. » Alors on s’imagine presque couper nous même pins et chênes centenaires pour ensuite ouvrager le bois, comme nous l’on enseigné les anciens. Avec de grands efforts, en mettant à contribution Germain, Antoine, et Romain, nous érigerons des murs en pierre de taille, et useront des anciennes techniques de levage pour ne point solliciter les animaux, qui seront nos égaux, eux, ces fiers êtres sentiants.

Lire la suiteCommenter

60194 – Le véhicule à chenilles d’exploration

J’avais grave envie en commençant ce billet de faire une intro qui aurait pu commencer comme ça : « Le vent glacé soufflait sur le désert de Glace, et Helmut reprit une nouvelle rasade de Schnaps. Ses yeux bleus fixaient l’horizon qui s’étendait à perte de vue devant lui, cherchant en vain, une aspérité, une forme brisant la monotonie du paysage de ce Nord ultime… » mais alors que je tapais ces mots, la voix de Gérald Darmanin résonnait à la radio non loin de moi, et ce fut la mort du rêve. J’ai donc ensuite hésité à faire un papier sur Gérald Darmanin et à son influence dans la Lego-sphère… Puis j’ai ri … Ah Dieu ! Qu’est-ce que j’ai ri ! Comme un fou, comme un soldat, comme une star … Vous connaissez la chanson.

Lire la suiteCommenter

60192 – Le Véhicule Arctique

Pourquoi ? Pourquoi continuer à s’acharner à déballer à la fois mes singulières pensées et mes sachets de Lego sur ce site ma foi bien différent de ce que je faisais auparavant (comme par exemple me découper les doigts avec un couteau à pain ou tenter de gagner au loto sans y jouer par la puissance de la pensée positive) ? Nul ne saurait vraiment y répondre, mais peut-être ai-je ici trouvé mon salut, et de façon complètement involontaire, trouvé une façon d’exprimer m… ma… mon… Enfin je sais pas trop mais de l’exprimer, bordel de sac à nouille (oui j’ai des enfants, j’invente donc de nouveaux jurons) !

Lire la suiteCommenter