Catégorie : Retiré de la Vente

4433 – Le transport de motos tout-terrain

Nathan fonçait à toute allure entre les tourbières et le terrain traître et marécageux de cette zone du parcours. John et Chuck étaient tous deux tombés ici au dernier tour, et il ne restait plus que lui et Mélanie … La garce ! Elle ne respectait rien. Ni les règles officielles de la course, ni même le respect qu’on doit à ses adversaires. Un coup d’œil dans le rétroviseur suffit à Nathan pour voir qu’elle le suivait de près, de très près. Il braqua à gauche, puis à droite, son bolide grinçant et hurlant à chaque dérapage et à chaque demande de trop de son pilote. Nathan sentait vibrer la machine, il sentait le moteur lancé à pleine vitesse dans la dernière ligne droite. Il sentait gémir les amortisseurs et la carlingue à la moindre bosse, aux moindres soubresauts. Les deux véhicules, si rapides que presque flous, allaient bientôt se toucher.

Lire la suiteCommenter

6693 – Le camion poubelle

On a tous ce souvenir ou cette habitude (pour les plus chanceux d’entre nous) d’un matin où notre sommeil est d’une importance capitale ; et là, sur les coups de cinq heures du matin, on entend ce bruit maudit. « Bip ! Bip ! Bip ! » Fait l’odieux engin en marche arrière. Puis c’est le bruit d’un vérin suivit ensuite d’un « Klong ! Klang ! » caractéristique de deux objets métalliques volumineux qui s’entrechoquent. Et c’est là, juste au moment où vous alliez retrouver le sommeil, que le bruit de trois tonnes de verre se déversant dans une immense benne métallique vous défonce à jamais la moindre chance de vous rendormir. Et pourquoi c’est toujours le lundi matin bordel ?!

Lire la suiteVoir 2 Commentaires

6375 – L’avion postal

John était aux commandes de plusieurs milliers de tonnes de métal vrombissant. Au loin il percevait la côte et la promesse de la fin d’un harassant voyage l’ayant conduit en ces terres maudites des hommes et des dieux. Enfin, il arriverait, et enfin il se reposerait. Teddy était mort, une balle avait traversé le cockpit, et son co-pilote en moins, cela faisait déjà plusieurs heures que John luttait contre Morphée, car sa mission primait sur sa santé. Telle est la dévotion inaltérable d’un vrai américain pour le devoir que lui impose sa patrie chérie ! Bientôt il reverrait Suzie et ses cuisse interminable ! Bientôt il gl…

Lire la suiteVoir 6 Commentaires

31050 – Le Comptoir « Deli »

On rêve tous, je pense, de construire une petite baraque de nos petits doigts boudinés. On se dit « Peuchère (car pour l’occasion on sera marseillais), j’aimerais bien, moi, me construire un palais sur la Canebière, con. » Alors on s’imagine presque couper nous même pins et chênes centenaires pour ensuite ouvrager le bois, comme nous l’on enseigné les anciens. Avec de grands efforts, en mettant à contribution Germain, Antoine, et Romain, nous érigerons des murs en pierre de taille, et useront des anciennes techniques de levage pour ne point solliciter les animaux, qui seront nos égaux, eux, ces fiers êtres sentiants.

Lire la suiteCommenter

60000 – Le pompier à moto, les poubelles et le recyclage.

Une fois n’est pas coutume (j’ai l’impression que tous mes articles commencent par cette phrase tiens !) nous allons nous intéresser à des petits sets et puis regarder la place des poubelles et autres bacs de recyclage dans des sets « petits prix » et des figurines « offertes » pour diverses occasions. Nulle vidéo ne sera faite ici (Jean-Louche, toi le névrosé trentenaire, passe ton chemin de boutonneux) et c’est un peu un mix entre un test très (très) court et une réflexion sur des éléments retenus sur divers sets croisés de-ci de-là, sets qui ne sont pour l’instant pas une priorité à traiter par mon auguste personne.

Lire la suiteCommenter

Retour du marché #1

Hé oui ! C’est la folie, deux articles en si peu de jours ! C’est fou, comment vont faire mes six lecteurs (j’ai doublé le cheptel !) pour me suivre ? Pas d’inquiétude Jean-Jacques voyons ! Ma flemme légendaire reprendra vite le dessus.

Lire la suiteCommenter

7903 – L’hélicoptère de secours

Comme disait le commandant Cousteau « Oh la la bordel de nouilles aux culs ! » car oui, depuis déjà plusieurs générations dans ma famille, on sait dénoncer et le commandant Cousteau était un homme assez vulgaire. Pourquoi cette interjection grossière, me direz-vous ? Un doigt de pied a heurté un coin de meuble Ikea ? Je me suis rentré une brique 1×1 dans une partie non avouable de mon anatomie, comme mon oreille ? J’ai acheté une contrefaçon chinoise de mauvaise qualité ? Non mes bons amis (on se connait depuis le temps, on peut se dire amis !), c’est tout simplement que j’en ai chié des ronds de chapeaux (oui je suis dans la vulgarité aujourd’hui, regardez et tremblez devant le Jean Marie Bigard du PVC assemblé) à essayer de nettoyer image par image l’animation de cette construction-ci. J’en ai tellement eut marre, que finalement j’ai fait ma grosse flemmasse et je n’ai même pas fini, donc à un moment de la vidéo, je préviens, on verra apparaitre des zones non retouchées, c’est pas catastrophique mais c’est pas super esthétique.

Lire la suiteVoir 2 Commentaires

7248 – La pelleteuse

Il y a des introductions inspirées, et je vous préviens tout de suite, celle-ci n’en est pas une. Parfois on a vachement envie de dire des trucs, puis on s’embarque dans un élan – comme dirait un ami zoophile – à dire des trucs de plus en plus loin du début de sa phrase, notre point final s’éloignant au gré des virgules, qui sont comme des vagues, tournant sans cesse dans l’océan nauséabond de la littérature bloguesque, hashtag néologisme. Il y a donc des introductions inspirées. Et j’ai même envie de dire que c’est facile d’être inspiré quand on cause de la faim dans le monde ou du malheur des pauvres gens, ah ça ! Mais quand il faut se lancer à présenter un set Lego, et bien les indignés 2.0 aux folles envolées lyriques, ils sont où hein ? Certainement en train de me dire que produire trois millions de briques en plastique par jour c’est pas le mieux qu’on a inventé pour sauver la planète … Bon … Okay … MAIS MOI EST-CE QUE JE FAIS DES RÉFLEXIONS DÉSAGRÉABLES SUR LA MAFIA DU QUINOA HEIN ?

Lire la suiteVoir 3 Commentaires

6344 – L’avion et le bateau de police

Ahhh ! 1993, quelle belle année ! Boris Eltsine et Georges W. Bush étaient toujours à fond, Léo Ferré n’allait pas passer l’année, mais bon avec le temps comme qui dirait, tout s’en va. En 1993, on croyait encore au Parti Socialiste quand on était de gauche. Une époque de naïveté pour un monde encore traumatisé par les années 80 dont les tenues et coiffures improbables trouvèrent même un écho dans les premiers épisodes de Friends, écho encore audible de nos jours. En 1993 Lego était bien sur déjà là depuis au moins 30 ans ; et bien que la marque était toujours assez solide, elle allait bientôt passer quelques années difficiles avant que Lego Star Wars (bouh !) ne la sorte du marasme et qu’elle devienne la marque hype et branchée (branchée geek, mais branchée quand même !) que l’on connait aujourd’hui.

Lire la suiteCommenter

60107 – Le camion de pompiers avec échelle

La chaleur, enfin de la chaleur …
Des semaines après avoir bravé les étendues polaires et le froid de l’arctique, enfin depuis quelques jours il fait moins de 10° en Haute-Garonne mais on va dire que ça fera l’affaire niveau froid, voici enfin le retour de la chaleur ! Il faut dire que ce bâtiment ne me plaisait pas, alors krik krak frouuuu c’est l’incendie et zou, on attend tranquillement les pompiers, un verre à la main, pour regarder se dérouler les tuyaux et sortir la grande échelle.

Lire la suiteCommenter