Dans le Nord, le vrai, le froid n’est pas quelque chose qu’on prend à la légère. Ah ça non ! Il y a des nuances, des subtilités dans le froid, qu’on ne découvre qu’après avoir tenu les engelures à distance tout en espérant que la tente ne soit pas défaite par le souffle glacé des bourrasques arctiques. Tous les Mike Horn de la planète savent qu’il ne faut pas défier la nature dans les contrées glacées où seule la camaraderie et la chaleur humaine peuvent sauver d’une mort certaine les âmes en détresse. Dans le Nord il y a tellement de manière de mourir qu’on ne les compte plus, et ce malgré qu’ici bas, nous avons la chance que les morts-vivants que l’on rencontre dans les séries à succès n’existent pas en dehors de l’hémicycle … Mais le Nord n’en a pas besoin. Non, il est la mort à lui seul, il est l’ultime défi et l’ultime voyage pour l’aventurier. Il est aussi une terre riche en ressources comme le bon pétrole des familles que des hommes, à peine plus scrupuleux que le renard face à une poule unijambiste, vont s’empresser de piller, au cas où, on ne sait jamais, foutu pour foutu, autant niquer la planète de haut en bas. Soyons rassurés, Lego n’est pas de ceux-là, et face à l’angoisse générée par les foreurs de permafrost, c’est la science et la recherche qui sont encore et toujours mises à l’honneur chez nos petits bonshommes en plastique. Ça et les gros véhicules qui tournent au gazole et qui driftent sur la banquise.

Lire la suiteCommenter