Étiquette : Minifigures

6340 – Le camion à échelle

Ah l’Australie ! Glorieux pays aussi souvent en proie aux flammes que je suis en proie à la modestie. Certes les derniers mois ont été plutôt funky de ce côté-là du globe ; cela est certainement dût à la mort de Wolverine qui n’est plus là pour défendre cette contrée magnifique. Dans les plaines australiennes, alors que le kangourou courait après la kangourette, répétant un rituel millénaire de parade nuptiale à base de projection de matière fécale à tout va qui n’est pas sans rappeler ce qu’on peut voir chez l’énarque moyen, le feu a pris tout le monde et par surprise. Je me dis bien que j’aurai pu rentrer dans le potache en rebondissant sur la fin de ma dernière phrase de manière complètement grivoise, mais vous savez bien que ce n’est pas mon style. Ah ça non ! Bref les flammes. Dévastatrices les flammes d’ailleurs. Et qui sait qu’on appelle dans ces cas-là ? Si l’un d’entre-vous me répond « S.O.S. FANTÔME », je ne vous répondrai qu’une chose : « Vous êtes un nerd ! ». Si par contre vous me répondez « Les pompiers bien sûr ! », dans ce cas vous aurez certes raison, mais votre fayotage ne sera pas passé inaperçu pour autant.

Lire la suite

3178 – L’hydravion

« Mais pourquoi encore un avion ? » Me demande Timothée, 14 ans, « et puis pourquoi un Lego plus récent possède un numéro de lot plus petit que ceux des années 80 ? ». Ah, Timothée… Toi qui est désormais enfermé à double tour dans le réfrigérateur pour calmer ton insolente adolescence, tu pointes du doigts certainement l’un des plus grands mystères de l’univers.

Lire la suite

4433 – Le transport de motos tout-terrain

Nathan fonçait à toute allure entre les tourbières et le terrain traître et marécageux de cette zone du parcours. John et Chuck étaient tous deux tombés ici au dernier tour, et il ne restait plus que lui et Mélanie … La garce ! Elle ne respectait rien. Ni les règles officielles de la course, ni même le respect qu’on doit à ses adversaires. Un coup d’œil dans le rétroviseur suffit à Nathan pour voir qu’elle le suivait de près, de très près. Il braqua à gauche, puis à droite, son bolide grinçant et hurlant à chaque dérapage et à chaque demande de trop de son pilote. Nathan sentait vibrer la machine, il sentait le moteur lancé à pleine vitesse dans la dernière ligne droite. Il sentait gémir les amortisseurs et la carlingue à la moindre bosse, aux moindres soubresauts. Les deux véhicules, si rapides que presque flous, allaient bientôt se toucher.

Lire la suiteCommenter

6693 – Le camion poubelle

On a tous ce souvenir ou cette habitude (pour les plus chanceux d’entre nous) d’un matin où notre sommeil est d’une importance capitale ; et là, sur les coups de cinq heures du matin, on entend ce bruit maudit. « Bip ! Bip ! Bip ! » Fait l’odieux engin en marche arrière. Puis c’est le bruit d’un vérin suivit ensuite d’un « Klong ! Klang ! » caractéristique de deux objets métalliques volumineux qui s’entrechoquent. Et c’est là, juste au moment où vous alliez retrouver le sommeil, que le bruit de trois tonnes de verre se déversant dans une immense benne métallique vous défonce à jamais la moindre chance de vous rendormir. Et pourquoi c’est toujours le lundi matin bordel ?!

Lire la suiteVoir 4 Commentaires

60214 – L’intervention des pompiers au restaurant de hamburgers.

Au loin, alors que retentit l’assourdissante sonnerie de la caserne, d’épaisses volutes de fumées noircissent le ciel. Léopold de Granjardin, fils de son éminence le Duc de Granjardin – certes vérolé jusqu’aux ongles mais toujours de ce bas-monde – est sorti de sa rêverie qui l’emmenait quelques secondes auparavant au château de son enfance, par des bruits dans le couloir. C’est Enguerrand et Prune, deux camarades de chambrée, certes simples roturiers tout juste propres, la France n’étant plus ce qu’elle était. Mais depuis que les mécréants on mis à bas le Roi, il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur.

Lire la suiteVoir 6 Commentaires

31079 – Le van des surfeurs

Youpi banane, le soleil est de retour ! Ah, à nous les mélanomes du bonheur, nous allons pouvoir à nouveau imiter le steak haché en nous grillant le recto puis le verso sous la chaude caresse de notre source principale de chaleur et de cancers de la peau. Pour fêter cela nous allons nous intéresser cette fois-ci à un truc de saison – ou presque – et qui est le moyen de locomotion préféré du surfer à la cool. Pourtant Dieu sait à quel point je méprise les surfers, et ce malgré la présence de certains spécimens au sein même de ma famille ! Diantre, avons-nous fait les croisades pour tomber si bas ? C’est en tout cas ce qu’il semble ; mais malgré la présence de surfers, suppôts du diable, lie de l’Humanité, jusque dans nos boîtes Lego, il est de notre devoir de les affronter, la tête haute, l’esprit vif et l’œil vigilant.

Lire la suiteVoir 2 Commentaires

Retour du marché #1

Hé oui ! C’est la folie, deux articles en si peu de jours ! C’est fou, comment vont faire mes six lecteurs (j’ai doublé le cheptel !) pour me suivre ? Pas d’inquiétude Jean-Jacques voyons ! Ma flemme légendaire reprendra vite le dessus.

Lire la suiteCommenter