J’avais grave envie en commençant ce billet de faire une intro qui aurait pu commencer comme ça : « Le vent glacé soufflait sur le désert de Glace, et Helmut reprit une nouvelle rasade de Schnaps. Ses yeux bleus fixaient l’horizon qui s’étendait à perte de vue devant lui, cherchant en vain, une aspérité, une forme brisant la monotonie du paysage de ce Nord ultime… » mais alors que je tapais ces mots, la voix de Gérald Darmanin résonnait à la radio non loin de moi, et ce fut la mort du rêve. J’ai donc ensuite hésité à faire un papier sur Gérald Darmanin et à son influence dans la Lego-sphère… Puis j’ai ri … Ah Dieu ! Qu’est-ce que j’ai ri ! Comme un fou, comme un soldat, comme une star … Vous connaissez la chanson.

Lire la suiteCommenter